"J'ai envie de dire" et la mode des tics de langage

Publié le par Virginie Spies

chat.jpg


Je craque, je suis au bord de la crise de nerf. La mode des phrases qui ne veulent rien dire bat son plein cet été dans les médias, pas de vacances pour le n'importe quoi médiatique.

Avez-vous remarqué les... j'ai envie de dire heu... "j'ai envie de dire" ? La mode est en ce moment aux "j'ai envie de dire", ou "on peut dire" ou pire : "j'allais dire". Le champion toute catégorie dans les médias est en ce moment le remplaçant de Jean-Marc Morandini sur Europe 1, Emmanuel Maubert. En parlant à un agriculteur de l'émission "l'amour est dans le pré" il ne cesse de dire : "j'ai envie de dire"... ou encore avec Thomas Hugues, au sujet de la presse people, voici qu'il dit : "lire à tête reposée, j'ai envie de dire, la presse people..." à quoi sert l'envie si de toutes façons, on dit ?

Autre défaut de langage à la mode : le begaiement qui fait penser à l'auditeur que l'animateur est pressé. Emmanuel Maubert, encore lui (désolée), a adopté ce ton "très Jean-Luc Delarue", ce qui donne quelque chose du genre "de toutes façons le... le... j'ai envie de dire, heu... heu... comme on... on... on l'a vu" ou encore "on va terminer avec la... la... série des... des..."  ou bien "merci beaucoup heu heu heu... avant de retrouver heu... heu..." bref, c'est infernal car ce n'est pas un défaut de langage mais bien un tic, pour faire "genre"...

Dommage, car cette émission sur les médias n'est pas mal... Et j'aime beaucoup le ton et l'humour du chroniqueur Christophe Beaugrand, qui lui, ne se force pas de begayer pour avoir l'air dans le coup.

Publié dans Médias

Commenter cet article

Franck 28/09/2007 13:45

salut..je faisais des recherches à ce sujet et hop..je tombe sur des personnes qui en aussi marre de voir tant de gens tomber dedans  sans se rendre compte de ce qu'on peut appeler une faiblesse, une vraie facilité d'expression qui les rallient "à la communauté" bref à la mode..et le pire c'est souvent cela est inconscient.il y avait "ça le fait" , 'tout à fait" etc et le pire à mon avis "black" pour surtout ne pas dire noir dans la crainte d'éveiller les suspicions de discrimination. Mais voilà aujourd'hui nous sommes encore dans une époque primaire ou le plus grand nombre l'emporte même et surtout s'il est justement primaire (effet de jungle) ces détails d'expression est la faille, la preuve de l'influence d'autrui, la langue évolue et change sans cesse, et d'ailleurs très souvent via les fautes des mauvaises utilisations de celle-ci.il faut aussi se rendre compte que le reflexe humain lié à ça nature de survie est de s'adapter, donc en gros il faut ..accepter, par contre J AI ENVIE DE DIRE, qu'il est aussi acceptable de se lasser de se rendre compte que beaucoup trop de gens se conforte à ne pas évoluer puisque ces modes "basiques" et socialement primaires séduisent plus que la réflexion qui en découle. Se rallier socialement au plus grand monde est encore la base de la survie des anciens singe de jungle dont nous sommes encore bien proches vous savez bien...

Franck 28/09/2007 13:43

salut..je faisais des recherches à ce sujet et hop..je tombe sur des personnes qui en aussi marre de voir tant de gens tomber dedans  sans se rendre compte de ce qu'on peut appeler une faiblesse, une vraie facilité d'expression qui les rallient "à la communauté" bref à la mode..et le pire c'est souvent cela est inconscient.il y avait "ça le fait" , 'tout à fait" etc et le pire à mon avis "black" pour surtout ne pas dire noir dans la crainte d'éveiller les suspicions de discrimination. Mais voilà aujourd'hui nous sommes encore dans une époque primaire ou le plus grand nombre l'emporte même et surtout s'il est justement primaire (effet de jungle) ces détails d'expression est la faille, la preuve de l'influence d'autrui, la langue évolue et change sans cesse, et d'ailleurs très souvent via les fautes des mauvaises utilisations de celle-ci.il faut aussi se rendre compte que le reflexe humain lié à ça nature de survie est de s'adapter, donc en gros il faut ..accepter, par contre J AI ENVIE DE DIRE, qu'il est aussi acceptable de se lasser de se rendre compte que beaucoup trop de gens se conforte à ne pas évoluer puisque ces modes "basiques" et socialement primaires séduisent plus que la réflexion qui en découle. Se rallier socialement au plus grand monde est encore la base de la survie des anciens singe de jungle dont nous sommes encore bien proches vous savez bien...

david Rosenfeld 16/08/2007 20:25

Je suis plus que d'accord avec votre commentaire. Cest passionnant de compter les mots hachés de ce commentateur qui en plus prend un air "Concerné" lorsqu'il présente son emission.

C'est compliqué de faire l'intelligent devant des emissions qu'il sait affligeant.