Sur TF1 comme sur France 2, Sarko à tous les étages...

Publié le par Virginie Spies

sarko-m--dias.jpg

 



Ce soir, le Président de la république parlera non seulement sur France 2, mais aussi sur TF1, comme il l'a décidé il y a quelques jours. Cette occupation des ondes hertiziennes ne va pas sans poser problème...

Certes, Nicolas Sarkozy a décidé qu'il communiquerait plus que ses prédécésseurs, ce qui n'est pas forcément un mal. Il communique donc, il communique partout et tout le temps, à tel point que des "journées sans Sarko" existent ici où là, pour montrer le ras le bol de l'occupation des médias par Nicolas Sarkozy et ses équipes.

Le Président, avant l'été, avait reçu TF1 à l'Elysée pour un long entretien. A cette occasion, il avait dit à France 2 que la prochaine fois, ce serait son tour (oui, parce que France 2 faisait un peu la gueule). Ce devait donc être le cas ce soir, mais il a été finalement été décidé que le président n'aurait pas assez d'audience s'il ne parlait "que" sur la chaîne publique. On a donc réquisitionné les deux chaînes. C'est là qu'il y a problème... Nous sommes dans le cas où trop de communication tue la démocratie. Certes, on peut toujours zapper sur une autre chaîne, et regarder par exemple "Etes-vous plus fort qu'un enfant de 10 ans" sur M6 (ne voyez aucun rapport entre ce titre et le Président sur les autres chaînes), mais on sait qu'une majorité de téléspectateurs va regarder la première ou la deuxième chaîne...

Et n'oublions pas, par ailleurs, les excellents rapports entre les dirigeants de TF1 et Nicolas Sarkozy, qui ont dû jouer un rôle dans le fait que le Président parle aussi sur la chaîne privée.

Si la liberté d'expression est un des piliers de la démocratie, on constate ici que l'abus de pouvoir peut mener à des excès de communication, et donc produire l'effet inverse que celui quui est recherché. Car à trop communiquer, on risque de faire plus que lasser, on risque d'énerver, d'exaspérer. 

En tout cas, n'espérez pas ce soir à 20 heures être informés de l'état du monde. Ou du moins, vous le serez par le Président de la république, comme au temps ou Alain Peyreffite se rendait dans le journal de Léon Zitrone pour présenter aux téléspectateurs le nouveau journal télévisé. 

Cela vous fait peur ? Franchement, moi aussi.

Commenter cet article

sarah 23/10/2007 09:21

je trouve que vous avez tout a fait raison bonne continuation

V.S. En réponse 29/09/2007 22:16

Votre message, cher "DonJo" est intéressant mais il ne peut rester sans réponse. Tout d'abord, parce que vous ne pouvez comparer les dessins-animés et les divertissements du samedi soir avec la politique. D'un côté, des programmes de flux, le tout-venant de la télévision, et de l'autre la logique du pouvoir avec, à l'issue, le vote des citoyens. Par ailleurs, si vous avez raison de dire que les chaînes se précipitent pour l'exclusivité, il n'est pas, en même temps, légitime que le Président parle sur les deux chaînes en même temps. Pourquoi ? Parce que cela sert l'intérêt des chaînes et l'intérêt du Président (qui a fait 14 millions de téléspectateurs), mais cela ne sert pas l'intérêt du téléspectateur, qui, de fait, non seulement ne peut disposer d'un JT dit "normal", mais en plus, n'a qu'un seul "son de cloche". Sachez enfin que l'omniprésence du Président dans les médias préoccupe actuellement les médias, les politiques, ainsi que le CSA, qui a été saisi par les partis d'opposition pour trancher sur la question des temps de parole. Je vous remercie de m'avoir donné l'occasion de préciser ma pensée.

DonJo 29/09/2007 22:01

Je ne vois pas où est le problème si problème il y a...Jacques Chirac prononcer lui aussi son discours sur plusieurs chaînes a la fois,en zappant l'actualité du monde également,ce n'est pas parce que l'on sait que nicolas sarkozy et tf1 sont proches qu'il faut crier au scandale,aprés ce sont les chaînes qui se précipitent pour avoir l'exclusivité,ce n'est pas moi qui vais vous l'apprendre..c'est comme quand le matin on a plusieurs dessins animés sur différentes chaînes ou le samedi soir plusieurs divertissements sur différentes chaînes ou encore le soir des séries policières etc...car la aussi on nous imposent quelque part ce que l'on regarde avec ces jeux de la concurrence,c'est aux chaînes de proposer autre chose au lieu de faire des "copier coller"..au final tout se ressemble et la sarkozy n'est certainement pas responsable de tout les médias..

Fred 21/09/2007 11:08

A savoir : Nonce Paolini le nouveau patron de TF1 à fait toute sa carrière chez BOUYGUE et est très proche de Martin Bouygue qui lui même est un ami intime de sarko.... Bon bon c'est un peu tiré par les cheveux. J'ai mieux.Laurent Solly N°2 de TF1 lui  c'est du lourd : c'est l'ancien chef de cabinet de Sarko au ministère des finances puis à l'intérieur et enfin à l'UMP. Pour finir c'est aussi le directeur adjoint de campagne de N. Sarkozy en 2007. C'est donc l'un des plus proche collaborateur de Sarko depuis 2004 !!!Comme dirais V.S. il faut savoir qui parle et de ou il parle et bien là c'est facile TF1 parle à ses téléspectateur de puis le fond du couloir......de L'Elysée !

Menfin 20/09/2007 21:26

Nico roi de la promo? Non, il ne va pas jusqu'au bout cet homme là! Il faut rétablir Nicolas et Pimprenelle et mettre nounours en prison parce que visiter les chambres des enfants quand ils dorment c'est pas beau! Il faut rétablir le club Dorothée pour qu'elle puisse nous chanter Nicolas et Marjolaine en collaboration avec les Musclés qui  pourraient devenir ministres au lieu de chanter des inepties. Et puis il pourrait remplacer Hulot son homonyme pendant qu'on obligerait tous les téléfilms à avoir au moins un Nicolas parmis leurs personnages (positifs bien sûr). Enfin tout ça quand le petit lieutenant aura fini ses réformes (et fait voter une loi pour faire rembourser les talonettes par la SECU).A bon entendeur salut!PS: Pardon mais trop de Nicolas ça me met les nerfs en pelotte.