Programmes TV de la semaine du 24 septembre

Publié le par Virginie Spies

castaldi-copie-1.jpg


La dernière semaine de septembre, la première semaine de l'automne et encore une bien belle semaine de télévision...

Si, jusqu'à présent, vous avez loupé L'hôpital sur TF1, regardez-le car il n'y aura pas de saison 2... A part ça, en deuxième partie de soirée, sur France 2, Complément d'enquête se penche sur "les fous dangereux" en se demandant ce qu'il faut en faire... Et si on votait pour eux ? Comment ça, c'est déjà fait ?

Mardi 25, sur la 2, un "docu-fiction" intitulé Human bomb... Souvenez-vous, c'était l'homme qui avait pris en otage les enfants d'une maternelle de Neuilly. Dans la bande-annonce, j'ai vu un acteur qui jouait le rôle de Sarkozy. Oui oui... Nico. est vraiment partout, même dans la fiction. Ensuite, vous pouvez toujours regarder Le droit de savoir sur TF1, qui s'intéresse à l'été dans les cités chaudes de Marseille... Après avoir fait Palavas. Prochaine étape, l'été dans les quartiers chauds de... Pigalle. Ah non, c'est déjà fait ? Et alors, c'est pas grave ! ça fera quand même 4 millions de téléspectateurs.

Mercredi sur M6, on retrouve Les bleus, premiers pas dans la police, la nouvelle série policière et d'jeuns de la chaîne. A 22 h 30, Karine Le Marchand présente son nouveau magazine sur France 2, un truc très sympa, qui s'appelle Tabou et qui n'a pas l'air raccoleur du tout. Ce mercredi, on y parlera d'homosexualité... Faut voir...

Jeudi 27, si vous n'habitez pas Avignon, vous pouvez regarder Envoyé Spécial qui consacre l'un de ses reportages aux femmes de Mauritanie qui doivent manger et se gaver pour être belles, car la rondeur est chez eux synonyme de beauté et de richesse... Chez nous c'est exactement le contraire. C'est mal foutu, quand même... Par contre, si vous êtes dans le Vaucluse ou pas loin, ne manquez sous aucun prétexte la nouvelle nuit des Cinéfils et filles, consacrée au cinéma des années 30, organisée par nos étudiants de l'université d'Avignon. Plus d'info sur http://www.cinefilsetfilles.fr/

Vendredi 28, sur TF1, c'est du lourd : Incroyable destin, présenté par Benjamin Castaldi... L'idée, c'est de parler du "jour où tout à basculé" dans la vie de people aussi intéressants que Jean-Claude Van-Damme, Laurent Ournac, Clara Morgane ou Mimy Mathy... Passionnant, quoi. Le même jour, à 23 h 25 sur France 3, on diffuse Paraboles, mon pays à domicile, un documentaire qui pose la question du rôle des paraboles TV dans le processus d'intégration des immigrés, qui peuvent voir des programmes TV de leur pays d'origine. Le sujet est très intéressant, on ne peut que regretter qu'il soit diffusé sur tard...

Samedi soir, alors que Arte diffuse Le Roi Lear, TF1 diffuse une autre tragédie, Le grand concours de la téléréalité. Présentée par Carole Rousseau, ce programme présente d'anciens candidats d'émissions de téléréalité, qui s'affrontent dans un jeu de... culture générale (je n'invente rien). Si parmi vous, chers Sémioblogeurs, quelqu'un a envie d'écrire un post sur cette émission, je suis d'accord pour le publier... (après réunion avec le comité de lecture, mais il est plutôt sympa).

Dimanche, on termine le mois de septembre avec 36 quai des Orfèvres sur TF1, le film d'Olivier Marchal qui ne parle pas de Nicolas Sarkozy (ce qui est assez rare pour être souligné), sinon, vous pouvez aussi regarder la soirée théma consacrée à la chine sur Arte, ou bien Capital qui s'intéresse à "l'argent de la famille"...  Ah, la famille... vraiment la cible de M6. Cela ne fait aucun doute.

Voilà, chers Sémioblogeurs. La fin du mois de septembre est plus que jamais un temps durant lequel il faut se consacrer à la lecture, écouter de la bonne musique, et penser à autre chose.

Commenter cet article

Richard 30/09/2007 00:35

Bonsoir à tous les sémioblogueurs... Je suis nouveau sur ce blog donc un tout petit peu timide !! Pour réagir rapidement à l'émission de samedi soir sur TF1 "Le grand concours de la téléréalité" ! et quel bonheur de voir sur le même plateau nos héros de 2nd parties de soirée avec Greg le maçon, Eve Angeli, Les Ténardiers (Tatiana et Xavier), les Triplées j'en passe et des meilleurs ! Tout ça pour dire que ces émissions qui posent des questions très "culturelles" (même Eve Angeli a su répondre!! Sisi !) à mon avis ne divertissent pas "intelligemment" (par rapport à Questions pour un Champion, désolé pour la comparaison ! :s). Je pense qu'à part nous piquer un peu d'espace de cerveau, je ne comprend pas l'interêt d'une telle émission !En bref comme quoi même avec l'arrivée de Paolini le seul changement à TF1 est que Castaldi prendra désormais le train pour aller en Normandie après le quotidienne de "Secret Story 2" ! Pour conclure mon long commentaire, un interview de Xavier Couture (Endemol France) évoquant diverses représentations médiatiques de la mort à la télévision lu sur le très bon site de Technikart en voici un court extrait :-----Technikart : Sous quelles conditions la mort pourrait-elle être intégrée aux dispositifs de télé-réalité ? Xavier Couture : Il faudrait que ce soit une représentation définitivement rassurante de la mort. C'est une problématique que j'appelais à une époque avec Etienne (Etienne Mougeotte NDRL) « Le Paint Ball » : comment faire pour que nos candidats soient virtuellement morts dans un jeu ? C'est la dernière grande conquête pour l'espace médiatique mais ça ne pourra jamais se faire tant que la mort gardera un caractère de réalité dans l'inconscient collectif.Technikart :Grégory Lemarchal (Ex-vainqueur de la Star Ac, décédé récemment de la mucoviscidose NDRL) a été le premier candidat de télé-réalité dont la mort était un élément constitutif du programme, un objet de spectacle. C’est une première étape, non ? Xavier Couture : Ce qui aurait été intéressant avec Grégory Lemarchal, c’est d'aller voir quel rapport ce garçon entretenait avec cette perspective de la mort qui pour lui était inévitable. Il y a eu une négation absolue de sa maladie. C'est une sorte de pudeur indécente avec ce contre argumentaire : « Vous n'allez pas montrer ce pauvre enfant se débattre avec la mort ! ». Mais a t-on le droit de l'empêcher de nous montrer la réalité de sa maladie ? De l'obliger à sourire et à enregistrer des disques ? Savoir que Grégory a peut être eu les jetons et que les derniers mois de sa vie il ne rigolait pas du tout, cela renvoie à une représentation de la mort qui n’est pas factice. Entretien : Vincent Cocquebert----A quand la Une de Public sur les prochains candidats décédés d'une émission de téléréalité !?@+ dans le bocal ! Richard