"Voici venir l'orage", une belle fiction télévisuelle

Publié le par Virginie Spies

voici-venir.jpg

 




Ce soir, France 2 diffusait le dernier épisode de Voici venir l'orage, la trilogie de Nina Companeez. La réalisatrice y a raconté l'histoire romancée de sa famille, depuis ses grands-parents fuyant la révolution russe puis les persécutions nazies jusqu'à la vie en France de ses parents, et notamment celle de son père, le scénariste Jacques Companeez.

La boucle est bouclée lorsque l'on sait que l'actrice qui a joué le rôle de la mère de Nina Companeez est en vérité sa fille, Valentine Varela. La saga familiale est impressionnante par sa richesse et la densité de ses drames. Ce qui frappe également, c'est le talent des acteurs qui montrent bien que l'art télévisuel n'a ici rien à envier au cinéma.

Et puis enfin il y a le récit. Car il y a des personnes qui, comme Nina Compannez (à qui l'on doit, entre autres, l'adaptation cinématographique de L'allée du Roi), savent mettre les images et les sons au service des histoires, et il savent aussi mettre en scène la vie pour en montrer la substance extraordinaire. Nina Compannez a réussi une fois encore à raconter la grande histoire, en passant par le récit pourtant simple de la vie, avec ses drames, ses peines et ses bonheurs...

Publié dans Télévision

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article