Canal sert la communication de Paris

Publié le par Virginie Spies

Ce soir, Canal + diffusait "Paris 2011, la grande inondation". Présenté comme un "documentaire d'anticipation", ce programme était assez étonnant.

Un scénario catastrophe ? Certes. Il pleut des cordes sur Paris, et tout est inondé. C'est moche. Mais ça va quand même. Eh oui. Car tout est maîtrisé ! L'histoire est racontée par la "préfète" de Paris qui a complètement maîtrisé la situation et qui explique, séquence par séquence, ce qui s'est passé, et comment elle a fait pour sortir Paris de la situation. La "préfète" est bien entendu une comédienne, aussi crédible que si Michel Bougenah interprétaît le rôle du Président de la République. Cette comédienne semble par ailleurs obligée de s'en tenir strictement au texte qui est très litteraire. Imaginez, dans un contexte de panique, elle explique "Or, là, nous avons du concevoir l'idée selon laquelle il allait falloir les évacuer", au lieu de dire "On a dû évacuer tout le monde"... Rien n'est fait pour que le téléspectateur puisse croire à cette fiction, qui se prétend être un documentaire...

Mais ce qui est le plus choquant, c'est la façon dont on montre la parfaite maîtrise de la situation. Scénario catastrophe ? Pas du tout ! Le maire de Paris devrait se servir de cette émission pour communiquer car nous voilà rassurés : tout est prêt, et rien ne peut nous arriver. Ouf ! Encore un peu, et on aurait eu peur...

Pourquoi Canal + diffuse-t-elle une émission qui explique que tout est prêt en cas d'inondation à Paris ? Ni crédible, ni informatif, ni angoissant, ni drôle... Les belges ont décidément beaucoup plus d'humour que nous...

Publié dans Télévision

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

SaraH 17/12/2006 10:12

Franchement, quitte à regarder un fiction digne de ce nom, autant attendre la rediffusion de 24 sur cette même chaîne...
Il est vrai que je n'ai pas bien saisi le but de cette fiction... Autant dire que ça ne m'a pas touchée outre mesure ; les comédiens étaient mauvais, la dimension dramatique (avec la musique et tout ce qui va avec) exagérée et pas crédible pour un sou, et les trucages vraiment trop..."trop" en fait.
Finalement, seuls les documents d'archives de la grande innondation de 1910 valaient le détour...