Soirée présidentielle motorisée

Publié le par Virginie Spies

Hier soir, après l'annonce de l'élection du nouveau président de la république, de nombreux journalistes ont suivi Nicolas Sarkozy. Lui en voiture, eux en moto. C'est désormais devenu un élément incontournable des soirées électorales...

Depuis l'élection de Jacques Chirac en 95, lorsque Benoît Duquesne c'était fait remarquer en suivant le nouveau président depuis une moto, il semble que les chaînes ne puissent plus faire autrement... que suivre l'homme.

Et on assiste à de grands moments de télé, dont, hier soir, le crash d'une moto en direct... Forcément, beaucoup de deux roues aussi proches et qui se tirent la bourre comme des paparazzis derrière Britney Spears un soirs de cuite... cela commence à devenir dangereux, le journalisme politique.

Enfin... il y a des modes partout n'est-ce pas ? Et celle-ci chassera une autre. Mais il faudra tout de même attendre cinq ans...

Commenter cet article

Piti Pince 11/05/2007 10:43

En espérant que cette peopolisation n'emmènera pas notre nouveau président sous le pont de l'Alma. Naaaan ce serait dommage kan même...

Macfly 09/05/2007 19:11

ça commence mal alors!!
On pourrait lui confier le ministère de la santé : "Optiiiic 2000" (avec l'accent).

V.S. en réponse 09/05/2007 15:23

Effectivement, j'ai vu ça... Surtout que M. Hallyday a fait sa minute philo., expliquant que "demain est un autre jour".... Lui aussi pourrait avoir un ministère mais lequel... ? Plusieurs possibilités ! Par ailleurs,  son épouse a dit qu'ils vont certainement revenir en France. Sarko nous aura donc rendu Johnny ! Mince alors !

orley 09/05/2007 15:07

Et que pensez-vous du fait que Laurent Fabius soit coupé dans son analyse pour entendre les commentaires alcoolisés de M. Hallyday ?!
A ce rythme là, Jeanne Manson sera Ministre des affaires étrangères et Christian Clavier MInistre de la culture....

MÚre Denis 08/05/2007 09:27

Au plus près, toujours au plus près... Sarkozy ménage les distances... On aurait pu penser que faire moderne l'aurait conduit à prendre une caméra embarquée, cela aurait résolu tous les problèmes de sécurité. Chaque chaîne a là ses propres images, et le talent d'un caméraman dépend surtout de la capacité à demeurer en équilibre grâce à l'habileté de celui qui conduit. Ce marché de l'image pourrie est ridicule. Le résultat est que la profusion de motos créée plus de distance encore que l'imagerie institutionnelle ! On croit rêver. À cela il faut ajouter, et on l'a vu, que connaissant les résultats depuis 18h les journalistes de TF1 et de LCI ont encore une fois roulé bourrés : on a vu le résultat.